Extraits à lire et écouter

Les onze tours de la ZUP

Lieux évoqués : Epinal, une ZUP, une usine, Vosges « Dans la pénombre, les yeux sombres de Martel accrochaient la lumière tombée des tours environnantes. Difficile de dire s’ils exprimaient de la colère ou ou du vague à l’âme. Bruce avait commencé par lui faire des compliments au sujet de son cuir. Elle était super cette nouvelle veste, où est-ce qu’il l’avait trouvée ? Au lieu de répondre, Martel l’avait tout de suite emmené à l’écart, pour Lire la suite…

Les grandes grèves d’après-guerre

Lieu évoqué : Bouligny  » Depuis les grandes grèves d’après-guerre, la profession s’était organisée, tirant partie de ses diverses expériences. Aux revendications ponctuelles, puits par puits, elle substituait peu à peu – ce qui n’était pas une mince affaire – une action collective représentative et efficace pour aboutir lors du Congrès de Bouligny à la création de la Fédération Régionale des mines de fer et de sel de Lorraine, soutenue par un périodique titré « le Lire la suite…

Fromage blanc

Lieux évoqués : Trieux, Bettainvillers, Sancy, Andeny « Nous faisions beaucoup de préparations à base de fromage blanc alors qu’ici on trouve plus de fromages secs, comme le gruyère qui a été une découverte pour nous et, ce qui m’amuse beaucoup en France, c’est de voir les gens tâter le camembert, avant de l’acheter. Nous faisons beaucoup de gâteaux à la pâte levée, et le strudel, bien entendu. Je vous ferai goûter du gâteau aux noix Lire la suite…

Conflits

Lieux évoqués : Charmes, Ubexy, Nancy Novembre 1888 « Le vent soufflait sur Charmes avec une violence telle que les volets de l’entrepôt des tanneries situé au nord-est s’étaient mis à claquer. Agacé, Gustave s’énervait et jurait contre le ciel qui s’obstinait à envoyer du mauvais temps. – C’est la saison, dit calmement Mathilde. Si tu veux, demain, nous demanderons au menuisier d’Ubexy de venir réparer ce qui est réparable. Mais ce n’est pas bon pour Lire la suite…

Ceux qui restent

Lieu évoqué : Metz « Mais comme l’hiver est doux ! Le soleil est un contrepoint, une insulte à mon chagrin… Je suis sur mon balcon, en mars. En fait c’est le printemps, maintenant, j’avais oublié. Tout est donc normal. Après la chaleur de Brisbane, ses décors de rêve, dont tu aurais dû profiter toi, Julien, pas moi – je connaissais déjà, ce sont les jeunes qui doivent voyager – me voilà à Metz, et le ciel Lire la suite…

« Soit tu aimes, soit tu aimes pas »

Lieux évoqués : Place d’Alliance, lycée Jeanne d’Arc, Galeries Saint-Sébastien, Grand hôtel de la Reine, Nancy. « – Comment ça, tu sais pas ? Tu en avais envie ou pas ? ­- J’en sais rien. ­ – Tu as eu du plaisir ? – Oui. Enfin pas vraiment. Elle lui a donné rendez-vous sur cette place d’Alliance à laquelle elle s’est affectionnée depuis qu’au mois de juin précédent elle a été convoquée, pour son oral de français, au lycée Lire la suite…

« Mon père est flic, pas standardiste »

Lieux évoqués : rue du Haut-Bourgeois, Grande-Rue, Vieille Ville, restaurant Au Grand Sérieux. « Nancy, novembre 2016 Le ciel bas et le mercure qui indiquait à peine dix degrés finirent de lui plomber le moral. Le chauffeur de taxi tenta d’engager la conversation, mais Andreani l’en dissuada en gardant le regard fixé sur le paysage qui défilait. Il se fit déposer à l’angle de la rue du Haut-Bourgeois et de la Grande-Rue. En sortant du véhicule, Lire la suite…

« Travailler… Vivre ! »

Lieux évoqués : Longwy, Joeuf, Auboué Nancy, Toul « Francine, après les mois de meetings électoraux, en ce printemps peu agité dans un contexte prudent, attentiste, enrôla Fred dans la préparation de sa prochaine matinée « autour du livre ». Elle choisit pour thème une sorte de slogan, « Travailler… Vivre ! » dans le ton des préoccupations de tous. Sans difficulté et avec le plaisir de retrouver d’anciens négatifs, son beau-frère choisit une quarantaine de clichés. Dans la salle de Lire la suite…

Les vases d’Emile Gallé

Lieux évoqués : Hôtel Thiers, Magasins Réunis, Nancy « Fritz ne sarcla ses plantations que quelques jours seulement. Il repartit à Paris, en camion Berliet, cette fois, pour livrer au magasin de la rue Richier les pièces d’Émile Gallé, les dessins ou les maquettes qui déclinaient le mot liberté alors qu’on annonçait la possibilité d’une révision à Rennes du procès Dreyfus. Inspiré d’une œuvre du chansonnier Béranger, le vase « Les hommes noirs » montrait le dangereux amalgame, Lire la suite…

C’est quoi être lorrain ?

Lieu évoqué : la Lorraine « C’est quoi être lorrain ? Me demanda un femme aux cheveux roux, plutôt jolie, assise au fond de la salle, une gaufrette au gruyère pincée entre les doigts. C’était une soirée douce de juillet 2005, je me trouvais dans le Lausanne ancien, à l’intérieur d’une librairie faisant office de snack. Des exemplaires de mon premier roman ainsi que ma photographie étaient posés un peu partout sur des présentoirs en plastique, et Lire la suite…