Extraits à lire et écouter

Nous aimer sans compter

Lieu évoqué : Contrexéville. Histoire d’eau et de neige, Yves Simon « A Contrexéville, mes parents et moi n’avions qu’un seul luxe : nous aimer sans compter. Vécue entre un père et une mère qui m’adulaient plus que tout, mon enfance fut pauvre et heureuse, marquée par la neige, ma rencontre poétique avec le monde. Les grandes étendues de blanc me firent songer à un album infini où je pourrais lire un univers animal vécu sans moi. Lire la suite…

Confidences

Lieux évoqués : Lay-Saint-Christophe, Nancy. « – Oh, c’est tout simple, cousine. Iseult refuse l’attachement. Elle ne veut vivre que le présent et dès que le jeune homme ou l’homme veut faire un pas de plus, engager une relation qui va déboucher sur la vie commune et le mariage, elle jette. C’est elle qui le dit. Elle agit au nom de la Liberté, qu’elle dit écrire avec un L majuscule. Sauf qu’avec le temps, elle aura Lire la suite…

Lieu de mémoire

Lieu évoqué : Ossuaire de Douaumont. Verdun, le 18 septembre 1927 « Jeanne-Marie n’avait pas voulu accompagner ses parents à l’inauguration de l’ossuaire de Douaumont, près de Verdun. Elle trouvait un peu étrange une cérémonie du souvenir qui intervenait neuf ans après la fin de la guerre. Elle refusait de comprendre, s’agaçait, au grand désespoir d’Emélie. – Je t’ai déjà expliqué, reprit sa mère, que sur cette terre est mort le père de Clémence et de Lire la suite…

Morte de trouille

Lieu évoqué : Saint Max. « Caroline se gara rue Alexandre 1er, à Saint-Max, dans la banlieue nord-est de Nancy. Marc habitait au quatrième étage. Au moment où elle arriva devant le hall, quelqu’un sortait. Elle s’engouffra dans l’immeuble avant que le battant ne se referme et gravit les marches tout en prenant son portable. Voulant lui faire le coup du retard, elle entendit la sonnerie, mais personne ne lui répondit. Marc devait être devant ses Lire la suite…

Enfance

Lieux évoqués : Place Stanislas, Parc de la Pépinière, Eglise Sainte-Epvre, Nancy. « Qu’avais-je en tête pour croire qu’il suffisait de s’éloigner d’un lieu pour l’oublier? Seule issue pour laver ses offenses d’une enfance à part, la fuite. Ne plus se cogner à l’impossible. Ne pas mourir étouffée. En ce temps là, même si mon jardin personnel avait été ensemencé d’histoires et de beautés relatives à la Lorraine, je n’en avais aucunement conscience. Le cadre était Lire la suite…

Thérapie

Lieu évoqué : Gérardmer. « Je me sens si faible sans la chaise que je pourrais m’écrouler. Je reconnais les symptômes d’un manque d’oxygène. Le temps est venu d’aller glisser une canule nasale sous mes narines. J’enregistre mon activité sur l’agenda de mon téléphone ainsi que la cause de son arrêt. « Peinture : 2 heures. Migraine. Oxygénation insuffisante. » Mon pouls est rapide et ma tension doit être élevée. Mais avant de me rendre dans ma chambre et Lire la suite…

Coq au gris de Toul

Lieux évoqués : Toul, Nancy. « – Ce n’est pas très grand. – Un seul restaurant, on ne peut pas se tromper. – Relais des Chasseurs ! – C’est agréable. Rustique. – Daube de sanglier ou coq au gris de Toul ? – Le coq. A la fin du repas, Simon pose deux photos sur la table et demande à la jeune et jolie fille qui vient leur apporter le café. – Est-ce que vous vous souvenez de Lire la suite…

La Dame de Sion

Lieu évoqué : Colline de Sion. « Il va être midi et la colline émerge des brumes. C’est à peine si la cloche de la basilique déchire le silence. Si l’éternité se cultive, c’est ici qu’est son jardin. La basilique lui fait un rempart. Sur cette terre, la Dame de Sion n’en finit pas d’appeler, d’offrir et de s’offrir depuis le Vème siècle. Les ducs de Lorraine sont passés, s’y sont arrêtés, le temps d’épousailles ou Lire la suite…

Un ensemble musical

Lieu évoqué : Nancy. « On m’a fait remarquer que l’établissement est d’un ennui mortel. Le bâtiment est beau, les boiseries Majorelle, les vitres Grüber leur plaisent, mais l’atmosphère est grise, ont-ils dit. Ils n’avaient pas trouvé le mot, « triste ». Enfin, je suppose. J’ai répliqué : « Je sais, Herr, ça sent la défaite, je n’y suis pour rien. » Il s’est raclé la gorge et a poursuivi. Pour remédier à cette atmosphère, j’étais priée de trouver rapidement un Lire la suite…

Sinistre trajet

Lieux évoqués : Plainfaing, Fraize. Plainfaing, vendredi 10 novembre 2017, 21:45 « Le BMWX6 quitte la D145 et bifurque vers les Auvernelles. Le tout-terrain est forcé de freiner sa course endiablée pour s’engager sur le chemin étroit. Je me décrispe, mais je reste collée au dossier et garde mes ongles enfoncés dans le siège en cuir. Tant que le véhicule ne sera pas à l’arrêt total, je ne pourrai pas reprendre une respiration régulière. Je maudis Lire la suite…