Extraits à lire et écouter

Journal – Eugène Delacroix

Eglise de Plombières-les-Bains 29 Août, samedi. – Fait mes adieux à l’église de Plombières. J’aime beaucoup les églises : j’aime à y être presque seul, à m’asseoir sur un banc, et je reste là dans une bonne rêverie. On veut en faire une neuve dans ce pays-ci : si je reviens à Plombières quand elle sera construite, je n’y entrerai pas souvent. C’est l’ancienneté qui les rend vénérables : il semble qu’elles sont tapissées de Lire la suite…

Journal de voyage – Michel de Montaigne

Bussang Au partir de là, nous suivîmes longtemps un très beau et très plaisant vallon, côtoyant la rivière de Moselle, et vînmes dîner à Bussang, quatre lieues. Petit méchant village, le dernier du langage français, où MM. d’Estissac et de Montaigne, revêtus de souquenilles de toile qu’on leur prêta, allèrent voir des mines d’argent que M. de Lorraine a là, bien deux mille pas dans le creux d’une montagne. Après dîner, nous suivîmes par les Lire la suite…

Journal de voyage – Michel de Montaigne

Abbaye de Remiremont (Place de l’abbaye Remiremont) Ledit jour 27ème de Septembre, après dîner, nous partîmes et passâmes un pays montagneux, qui retentissait partout sous les pieds de nos chevaux, comme si nous marchions sur une voûte ; et semblait que ce fussent des tambourins qui tabourdassent autour de nous ; et vînmes coucher à Remiremont, deux lieues. Belle petite ville et bon logis à la Licorne, car toutes les villes de Lorraine ont les Lire la suite…

Journal de voyage – Michel de Montaigne

Plombières Lendemain matin, nous vînmes dîner à Plombières, quatre lieues. Depuis Bar-le-Duc, les lieues reprennent la mesure de Gascogne et vont s’allongeant vers l’Allemagne, jusqu’à les doubler et tripler enfin. Nous y arrivâmes le vendredi 16ème de Septembre 1580, à deux heures après midi. Ce lieu est assis aux confins de la Lorraine et de l’Allemagne, dans une fondrière, entre plusieurs collines hautes et coupées qui le serrent de tous côtés. Au fond de cette Lire la suite…

Journal de voyage – Michel de Montaigne

Épinal De là, nous vînmes souper à Épinal, cinq lieues. C’est une belle petite ville sur la rivière de Moselle, où l’entrée nous fut refusée, d’autant que nous avions passé à Neufchâteau, où la peste avait été il n’y a pas longtemps. Montaigne, Journal de voyage, Paris, Edition Arléa, 1992, pp. 15 En savoir plus sur l’auteur Biographie : De septembre 1580 à novembre 1581, Montaigne voyage en Europe afin de soigner ses crises de coliques Lire la suite…

Montaigne dans les Vosges

Poussay « De Neufchâteau, où nous déjeunâmes le matin, nous vînmes souper à Mirecourt, six lieues. Belle petite ville où M. de Montaigne ouït nouvelles de M. et Mme de Bourbonne, qui en sont fort voisins. Et lendemain matin après déjeuner, alla voir à un quart de lieue de là, à quartier de son chemin, les religieuses de Poussay. Ce sont religions de quoi il y en a plusieurs en ces contrées-là, établies pour l’institution des Lire la suite…

Journal de voyage – Michel de Montaigne

Eglise Saint-Nicolas  Neufchâteau Nous vînmes ce soir coucher à Neufchâteau, cinq lieues, où, en l’église des Cordeliers, il y a force tombes, anciennes de trois ou quatre cents ans, de la noblesse du pays, desquelles toutes les inscriptions sont en ce langage : Cy gist tel qui fut mors lors que li milliaires courrait per mil deux cens, etc. M. de Montaigne vit leur librairie, où il y a force livres, mais rien de rare, Lire la suite…

Journal de voyage – Michel de Montaigne

Domrémy-sur-Meuse  Domrémy-sur-Meuse, à trois lieues dudit Vaucouleurs, d’où était native cette fameuse pucelle d’Orléans, qui se nommait Jeanne Day, ou Dallis. Ses descendants furent anoblis par faveur du roi, et nous montrent les armes que le roi leur donna, qui sont d’azur à une épée droite, couronnée et poignée d’or, et deux fleurs de lis d’or au côté de ladite épée, de quoi un receveur de Vaucouleurs donna un écusson peint à M. de Cazalis. Lire la suite…

Promenade avec le « 14 »

Lieu évoqué : Vandoeuvre.  « Vandoeuvre, le CHU de Brabois, le champ dont la terre s’est retirée vers l’intérieur, des anciennes mines aux galeries aspirées par le temps, comme une mer juste avant l’épingle à cheveux qui mène à Neuves-Maisons. La Lorraine est devant elle, qui défile. Pamela se détend, elle aime cette région, c’est dans cette région qu’elle finira ses jours. Le « 14 » s’arrête, on se bouscule, chacun parait jouer sa vie. Le Point Central Lire la suite…

Nancy et ses parcs

Lieu évoqué : Parcs publics, Nancy.  « Le dimanche, quand elle ne tient pas lieu de parking, la place d’Alliance qu’aimait tant Maurice Barrès est un autre espace royal, plus discret, mélange de Vienne et de Florence. Les petits parcs – Blondlot, Olry, celui du Jardin Botanique – sont des serres naturelles, écrins verts pour amoureux de bancs publics et de ces dernières nourrices à landau que sont les grand-mères d’aujourd’hui… Sous les hautes cimes Lire la suite…