Extraits à lire et écouter

L’ancienne place Thiers

Lieu évoqué : Place Thiers (Quartier Gare ; aujourd’hui place Simone Veil), Nancy « A 18 ans, au démarrage de ma vie étudiante, je louais alors un appartement dans le quartier le plus sale et le moins cher de la ville, la Grande-Rue. A L’époque y côtoyaient les familles d’immigrés et les dernières tapineuses de Nancy, malheureusement disparues. C’était un endroit insalubre, noir et gris. Paradoxalement, c’est le quartier le plus cher à présent. […] L’ancienne Lire la suite…

Le parc rêvé

Lieu évoqué : Parc de la Pépinière, Nancy. « La Petite avait entendu parler de « La Pépinière ». On lui promettait toujours d’y aller. C’était un grand square où l’on pouvait courir dans les larges allées ombragées d’arbres centenaires. […] Quand enfin la fillette aperçut la cime des arbres, puis l’entrée de la Pépinière, ce grand parc, au cœur de Nancy, après avoir traversé très vite la superbe place Stanislas, ses souliers effleurant les pavés, tant elle Lire la suite…

Le faste de Nancy la ducale

Lieux évoqués : Place Carrière, Place Stanislas, Grand’rue, Nancy. « Pour se rendre à Nancy, il fallait passer par Metz et subir deux fois les ennuis de la douane, à la frontière allemande. Nous avions aussi d’autres raisons pour nous tenir à l’écart de Nancy. L’esprit n’y était pas le même qu’à Metz, -et cet esprit déplaisait à nos gens. Ils accusaient volontiers les Nancéiens de prétention et de manque de simplicité… Nancy, siège d’une cour Lire la suite…

La cathédrale de Nancy

Lieu évoqué : rue Saint-Georges, Nancy. « La cathédrale de Nancy Que devrais-je dire de cet édifice vaste, hautain et froid, le premier que j’aie vu, vraiment vu, avec des yeux attentifs et capables de se souvenir ? Mais, dans quelle tragique occasion l’ai-je vu ! Et combien le drame qui s’est joué dans mon cœur d’enfant, a enfoncé en moi l’image de cette Cathédrale de Nancy ! Mais quoi ! Hardouin Mansart et Germain Boffrand n’auraient pas pu Lire la suite…

Nancy ou bien Metz ?

Lieux évoqués :Pépinière, Rue Saint Dizier, Nancy. Rue Tête d’Or, Esplanade, Rue Serpenoise, Metz. « Après l’annexion, nous eûmes beaucoup de peine à désapprendre le chemin et à nous tourner vers Nancy, dont nous ne savions rien, sinon que c’était « un petit Paris, » selon les dires des rares personnes qui s’étaient aventurées si loin. Et cela suffisait pour que la métropole lorraine prît, à nos yeux, comme un faux air de frivolité. … … Les vieilles Lire la suite…

Nancy et ses ambiances

Lieux évoqués : Place de la Carrière, Place Stanislas, Place d’Alliance Point Central, Place Thiers, Place du Marché (Quartier Saurupt, Quartier Gare, Quartier Charles III), Nancy. « Il faut chercher Nancy, très loin, et l’attendre sous la pluie. Elle ne vient pas toujours, et comme les coquettes, préfère le désir qu’on a d’elle à la présence de l’amant. Nancy-la-Coquette. Il y en a qui s’étonnent de son nom, et parce qu’un trottoir est sale se ridiculisent Lire la suite…

Nancy déserte sous le ciel bleu

Lieu évoqué  : Place Stanislas, Nancy. « J’arrive à Nancy à 1 h de l’après-midi. On ne me demande même pas mon permis ; je descends une grande rue, ma petite valise à la main. Silence de mort, les boutiques sont vivantes, les confiseries regorgent de bonbons, de gros caramels qui ont l’air tout frais, mais on ne voit personne, on dirait une ville évacuée, ça me fait une forte impression. J’arrive à la place Stanislas qui, Lire la suite…

« Il y a trois cités distinctes à Nancy »

Lieux évoqués : Grande Rue, rue Lafayette,  rue Saint-Dizier, Nancy. « Parlez à un habitant de Nancy, et vous remarquerez que, bien qu’il soit Français de cœur, il ressent toujours une vague nostalgie quand il pense à ses souverains. « Nous ne pouvons être qu’Allemands ou Français », dit Maurice Barrès. S’ils pouvaient être indépendants, il est certain qu’ils ne demanderaient pas une République avec un président… … Comme reliques du temps glorieux, Nancy conserve et entretient des Lire la suite…

Dans la lumière des lectures

Lieux évoqués : Rue de Prény, Rue de la Foucotte, Rue Marquette, Avenue de Boufflers , Avenue de la Libération, Nancy.   « Au cours des derniers mois de 1951, c’est d’une maison sans livres que je descendais vers le cœur de Nancy par des itinéraires que je prenais grand plaisir à varier. Ceux que je préférais pour quitter la rue de Preny à Buthégnemont longeaient les murs de jardins qui ne tenaient pas captifs les Lire la suite…