Les rues du vieux Nancy

Publié par Laurence Dupeyron le

Lieu évoqué : rues de Nancy.

Ouvre-toi comme j’ouvre ma porte sur la ville

Ouvre-toi comme une histoire : les enfants jouent

A tracer les rues à la craie, monde fragile

Qui naît chaque matin et s’use comme un sou.

Rue de la Source, rue Saint-Michel, Grande-Rue

Rue de la Charité, rue du Duc Raoul, Saint-Urbain,

Et rue du Cheval-Blanc, rue Jacquart sans issue,

Rue d’Amerval cernée par la place Fabien,

Et la rue de l’école que le ciel élargit,

Où, de loin, l’on peut voir les amoureux descendre

Un vieux trottoir pavé, comme bleui de cendres

Où des carrés chiffrés mènent en Paradis.

Ouvre-toi, mon quartier comme un oiseau ses ailes,

Murs que mouille le lierre et fenêtres murée,

Lucarnes vermoulues d’où le jour disparaît

Trop vite, et, dessoudées, gouttières qui chancellent

Bernard Vargaftig, dans Nancy royale et familière, Editions Esquisse, 1957.

Catégories :