« Clem commença à raconter sa vie, les études, Nancy »

Publié par Bibliothèques de Nancy le

Lieux évoqués : Nancy, Hayange

« A présent, la mère et les deux filles se retrouvaient sans plus rien à se dire. Leurs regards s’évitaient. La mère comprit le message. Elle se leva, ramassant la note.
– T’es en voiture Clémence?
– Oui.
– Je vais vous laisser, alors. J’ai encore plein de trucs à faire.
Elle demanda à Clem de passer le bonjour à ses parents et alla régler à l’intérieur. Elle ne marchait pas très droit, mais de toute façon, elle ne voyait pas très bien non plus. Sa voiture la conduisait plutôt que l’inverse. Steph et sa copine sourirent en la voyant faire, volubile, faussement blonde, la peau mate et de l’or partout. Au moment de disparaître, elle leur adressa un dernier petit coucou de la main.
– Qu’est-ce que tu veux faire? dit Clem.
– Je sais pas.
– Ouais. C’est toujours la même misère ici.
– Trop.
Elles demeurèrent silencieuses encore quelques minutes. Elles goûtaient l’engourdissement de 15 heures, le travail du vin dans leur tête, de la nourriture dans leur estomac.
– T’aurais pu appeler, quand même.
– J’ai pas arrêté depuis que je suis rentrée. Ma mère me trimballe dans tous les coins.
– Ouais, enfin bon. »

Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux, Editions Actes Sud, 2018, p. 323.

Catégories :