Un jeu d’enfant au Printemps

Publié par Bibliothèques de Nancy le

Lieu évoqué : Le Printemps, Nancy.

« Après son dernier cours de l’après-midi, il descend aux Magasins réunis, avec le 40. Plutôt, il descend au Printemps, car les Magasins réunis n’existent plus. Depuis quelques mois, ils ont été remplacés par un magasin qui porte le même nom que celui du boulevard Hausmann à Paris, comme s’il voulait l’imiter. C’est quand même bizarre, deux magasins qui portent le même nom. Depuis les travaux, on reconnaît à peine l’ancien bâtiment, où Thomas venait chaque mercredi matin, avant qu’il arrête le judo, alors qu’il avait atteint la ceinture orange deuxième dan. Pour accéder au dojo, il fallait monter tout en haut de l’immeuble, au cinquième étage. C’est au sous-sol des Magasins réunis que, pour la première et la dernière fois de sa vie, Thomas Zins a volé. Un antivol en U, dont il avait besoin pour attacher sa 103. La frousse de sa vie. Michel Claudel l’accompagnait. Ayant lui-même chouravé un antivol en U aux Magasins réunis la semaine précédente, Michel voulait montrer à Thomas à quel point il s’agissait d’un jeu d’enfant. »

Matthieu Jung, Le triomphe de Thomas Zins, Editions Anne Carrière, p. 174.

Catégories :