Nancy rayonnante

Publié par Bibliothèques de Nancy le

Lieux évoqués : Nancy

Nancy, avec ses 50 000 habitants, passe à juste titre pour une des plus belles cités de la France. Si l’ancien quartier, en réalité moins laid qu’il ne le paraît par le contraste de la ville neuve, rappelle encore la ville du Moyen Âge; si l’on a le droit de reprocher à Nancy l’affreux pavé qui le dépare, l’étranger, en y entrant pour la première fois, est singulièrement frappé par son aspect régulier et monumental, par ses rues vastes et rectilignes, par l’élégance des constructions, par ses places richement décorées, par le nombre et le caractère des édifices. […]

Dans la vieille ville, ce qui reste de l’ancien palais ducal sert aujourd’hui de caserne à la gendarmerie. Au dessus de la fontaine qui décore la place Saint- Épvre, nous retrouverons une ancienne et petite statue équestre de plomb, d’un dessin fort naïf; elle représente le bon René. Dans la ville neuve, la place Royale est entourée de grilles de fer et de nobles édifices, parmi lesquels l’hôtel de ville occupe le premier rang; la statue de Stanislas en orne le centre, les angles sont décorés de fontaines élégantes. La porte Saint-Jean conduit par un joli chemin à une croix élevée sur le bord de l’étang où fut retrouvé le corps de Charles le Téméraire, après sa défaite sous les murs de Nancy, et qui porte le nom de croix gagnée. C’est sur l’emplacement même de ces marais que s’élève aujourd’hui la gare du chemin de fer.

Sans être à proprement parler une ville industrielle, Nancy a quelques filatures de coton et de laine. Mais sa fabrication la plus considérable est la broderie, qui emploie dans la ville, et surtout dans les environs, de vingt à vingt-cinq mille ouvrières (les deux tiers, il est vrai, ne travaillant que pendant six mois de l’année, alors que les travaux agricoles sont suspendus). On évalue à 3 000 000 de francs la production annuelle de cette industrie. Elle a des dépôts à Paris, Lyon, Londres, New-York et Rio-Janeiro. Nancy est aussi renommée pour ses liqueurs.

Amable Tastu, Voyage en France, Alfred Mame et fils, 1878.

Catégories : Amable Tatsu