Chronique – Richier

La vallée de Senones

Cette terre est occupée par des montagnes très élevées, couvertes de rochers si immenses que l'on dirait être des châteaux posés naturellement sur leurs sommets, donnant ainsi à celles-ci un aspect terrifiant. Entre ces montagnes escarpées comme nous l'avons dit se trouvent de très profondes vallées, couvertes de forêts de sapins, renforçant ainsi cet aspect si obscur qui donne si grande peur à ceux qui les observent.[...] De si vastes contrées solitaires sont bien plus habitées par les bêtes sauvages que par les hommes, comme si les hommes de ce temps avaient fui la peine d'y vivre. Cette terre que nous décrivons est appelée "Vosage" par les anciens et "Vosge" par les modernes.

DANTAND, Dominique, La Chronique de Richer, moine de l'abbaye de Senones, Lorraine, XIIIe siècle, éditions Entreprises & Culture en Lorraine, coll. Terres d'abbayes en Lorraine, vol. 3, 2013.
Chapitre 2 du livre 1er : Description et situation de la contrée solitaire des Vosges, p. 9.

Bibliographie : Au XIIIème siècle, le moine Richer dans sa Chronique a relaté la fondation des abbayes de Senones, Saint-dié, Moyenmoutier. Il évoque la vie des saints fondateurs, leurs miracles... Il nous livre également au début du 1er livre une description du massif vosgien dont il souligne le caractère inhospitalier et sauvage.

FacebookTwitterGoogle+