Un grand atelier rue de Nabécor

Publié par Bibliothèques de Nancy le

Lieux évoqués : rue de Nabécor, Parc de Saurupt.

« Un grand atelier, rue de Nabécor, à Nancy, en 1905. Un quartier du sud de la ville, barré par la voie ferrée, n’est guère beau et hésite à se trouver un visage. De vastes espaces de campagne, comme la propriété horticole de M. Herbier, jouxtent des bâtiments industriels de constructions métalliques et de fonte, ainsi que des scieries et des établissements de commerce du bois de charpente. Des cités ouvrières complètent ce paysage industriel. Le monastère des dames du Sacré-Cœur, le séminaire rappellent la présence très forte des institutions religieuses au siècle précédent tandis que la construction de l’Hôpital civil et son extension continuelle dynamisent la partie du quartier la plus proche du centre ville.

Des commerces de détail et des zones résidentielles s’élèvent de part et d’autre de l’avenue de Strasbourg et de la rue du Montet. Ici, la cité-jardin du parc de Saurupt, opération immobilière et architecturale unique à Nancy où s’élèvent dans un écrin de verdure des « villas bourgeoisement habitées et pourvues de toutes les commodités modernes ». Là, des hôtels particuliers, celui de l’ébéniste Eugène Vallin, premier édifice privé à avoir un style neuf, celui de l’industriel en cartes postales Albert Bergeret. »

Florence Daniel-Wieser, Les Dames de Nancy. Strasbourg : Editions de l’Est, 1998, p. 70.

Catégories :