« J’étais libraire à Nancy… »

Publié par Bibliothèques de Nancy le

Lieux évoqués : Cours Léopold, Bibliothèque Stanislas, Nancy, Commercy.

« Variations sur le thème oser :
Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »
Sénèque

« D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours lu, appris et écrit de la poésie. J’étais libraire à Nancy, pas très loin du cours Léopold. C’est comme cela que j’ai rencontré Margot. J’avais 30 ans, et le nez toujours fourré dans mes bouquins. Elle était étudiante en lettres et n’avait que 18 ans. Douze ans nous séparaient. Un gouffre pour moi, un détail pour elle. Je fus bientôt fournisseur officiel en classiques de littérature française, grecque et latine. Elle était issue d’une famille bourgeoise de Commercy. L’argent n’était pas un problème pour elle. Quand ses camarades fréquentaient assidûment la bibliothèque, elle, elle courait jusqu’à ma boutique pour acheter tous les livres dont elle avait besoin dans les éditions les plus prestigieuses. Sénèque faisait partie du lot. C’était une bonne cliente. En vérité, c’était beaucoup plus que cela… »

Anne Idoux-Thivet, L’atelier des souvenirs, Editions Michel Lafon, 2018. p. 255.

Catégories :