Extraits à lire et écouter

Qui s’y frotte s’y pique

Lieux évoqués : Place de la Carrière, place Saint Epvre, Grande Rue, rue Braconnot, Nancy.  « – Le rempart de la ville. Vous êtes à la limite de la ville Renaissance, et le cours Léopold en est l’extérieur. De l’autre côté, la muraille bordait les actuelles habitations de la place Carrière…. Il leur expliqua le blason de Lorraine d’après les possessions des ducs. – Au fait Mr Mangel, demande Charles, j’ai lu quelle est la Lire la suite…

Freud à Nancy

Lieu évoqué : Avenue de Strasbourg, Nancy.  « Il remarqua un Hôtel de Lorraine sur une place latérale, elle aussi agrémentée d’une statue de bronze, qu’il n’eut pas le temps d’examiner mais qui semblait flanquer d’une charrue – également en bronze. Sur la droite glissait maintenant un petit palais en forme de U, fermée d’une grille, de proportions classiques, s’insérant parfaitement dans l’homogénéité architecturale de la rue. A croire que tout aurait bâti à la Lire la suite…

Nancy monumentale

Lieu évoqué : Place Stanislas, Nancy. « Je refuse d’admirer, sur l’emplacement du vieux Nancy de mes ducs, la Place Stanislas, qui partout ailleurs m’enchanterait. Et s’il m’arrivait, devant l’élégance un peu froide de cette décoration, s’il m’arrivait de retrouver quelques traits de la méthode et du rêve constant de l’âme lorraine, je n’en aurais que de la tristesse, me disant : la méthode et le rêve que j’honore en moi avec d’ardeur n’apparaissent plus Lire la suite…

« Je me suis réconcilié avec Nancy »

Lieu évoqué : Place Stanislas, Nancy.  « Nancy, comme Toul, est dans une vallée mais dans une large et opulente vallée. La ville a peu d’aspect : les clochers de la Cathédrale sont des poivrières pompadour. Cependant, je me suis réconcilié avec Nancy, d’abord parce que j’y ai dîné, et j’avais grand faim ; ensuite parce que la place de l’Hôtel de Ville est une des places rococo les plus jolies, les plus gaies et Lire la suite…

« Vous êtes seul dans un espace féérique »

Lieu évoqué : Rue Héré, Nancy. « Vous êtes seul dans un espace féérique : cette suite de places si bien articulée de l’Hôtel de Ville au Palais Ducal, avec ses élargissements et resserrements semblables à des bassins et canaux où ne coule que la lune… Point de porte pour en fermer les grilles, car l’enchantement y prévoit, ces grilles qui n’ont d’autre raison que de tramer sur le vide des arabesques de rouille et d’or. Les Lire la suite…