De l’urbanisation de la périphérie de Nancy

Publié par Bibliothèques de Nancy le

Lieux évoqués : Rue Sainte Colette, quartier du Haut-du-Lièvre, Vandoeuvre-lès-Nancy.

« Cela faisait 10 ans que monsieur Voisin était principal au collège Jean Moulin. Cet établissement d’à peine cinq-cents élèves se trouvait en périphérie de la ville de Nancy dans le quartier dit de La Hêtraie*. Dans les années cinquante, de modestes pavillons mitoyens avaient été construits pour abriter de petits fonctionnaires, agents de police, des impôts, de la préfecture. (…) Puis, le terrain se faisant plus rare et plus cher, des immeubles avaient poussé autour de la zone pavillonnaire, immeubles dans lesquels on avait relogé les habitants de certains quartiers du centre-ville dont les maisons, insalubres, avaient été rasée au profit d’un centre commercial*. Comme de nombreux résidents étaient de jeunes couple, il avait fallu songer à accueillir leur progéniture dans une école maternelle, puis une école primaire et enfin un collège avant que les plus brillants n’aillent rejoindre les lycées du centre-ville. »

* NDLR : L’auteur s’inspire ici des quartiers du Haut-du-lièvre et de Saint-Sébastien de Nancy.


Jean-Luc Emmanuel Chassard,
Meurtre au collège, L’Harmattan, 2013, p. 13.

Catégories :